2005 : 14eme édition

LINE UP :

SIX-8 / BANANE METALIK / SUPERBUS / SHARK / STROLLAD / OUTRAGE / PARABELLUM / UNCOMMONMENFROMMARS

5000 spectateurs présents les vendredi 10 & samedi 11 juin 2005

Le 10 juin 2005, après trois ans d’absence, arrive la 14ème édition du festival, dédiée, comme toutes celles qui suivront, à Bernard Giraud disparu  peu de temps avant. Avec peu de moyens, mais beaucoup d’envie, Les Feux de l’été sont bien debout.

La renaissance

L’édition 2005 restera bien sûr dans les annales de l’association, pour au moins deux raisons ! Car après trois étés sans festival, le bourg de Saint-Prouant résonne enfin au son du rock…et pour deux nuits par-dessus le marché, mais egalement un festival off.

« C’est le seul festival que j’ai présidé » précise Benoit Chauvet, « mais durant les années précédentes, nous n’avons pas chômé car nous avons fait beaucoup de concerts de soutien pour remonter les caisses. Tous n’ont pas été des réussites, mais celui de Manu Chao aux Herbiers reste quand même un sacré souvenir ».

Hommage à papy Rock

Une édition qui fait également date, car Bernard Giraud nous a quitté l’automne précédent, laissant les membres de l’association quelque peu orphelins. « C’est clair que ça a été un sacré coup dur ! Et puis, un soir, on s’est réuni pour décider de l’avenir du festival. Sans dire grand-chose, nos regards ont suffit pour relancer la machine ; il fallait au moins le faire pour rendre hommage à Papy Rock… Mais le plus dur était devant nous. Nous n’avions donc plus de programmateur, mais également plus de date, ni de terrain… ». Il en faut plus pour décourager Benoit et ses acolytes qui décident en plus de révolutionner le festival, en proposant deux soirées de festival. « Il y a un moment que Bernard en parlait, et il avait une fois de plus raison. »

Des bénévoles ultra motivés

C’est tellement lourd à organiser en termes d’infrastructures que, finalement, le faire pour une soirée ou deux, cela ne fait pas beaucoup plus de travail, et il est bien plus facile d’amortir les coûts.
« De suite, les bénévoles ont répondu présents, et nous avons même presque refusé des bras… L’autre satisfaction est venue des artistes qui ne nous avaient pas oubliés non plus… ».

Un nouveau départ

C’est donc l’année du renouveau, d’autant qu’après plusieurs éditions marquées par les décors spectaculaires de la compagnie L’Eclipse « nous avons décidé de nous recentrer sur la partie musicale. Et finalement, hormis le fait que nous ayons appris sur le tas à gérer les festivaliers durant 48 heures sur le site et dans le bourg, tout s’est plutôt bien passé. J’en garde le souvenir du mélange de public venu voir Banane Métalik ou Superbus, ce qui n’a pas grand-chose en commun…mais aussi et surtout Schultz, le chanteur de Parabellum, qui était monté sur scène en rendant hommage à Papy Rock : quelques larmes (de fierté) ont coulé ce soir-là ».

SIX-8 : https://www.rockmadeinfrance.com/encyclo/six-8/10699/#:~:text=Transfuge%20de%20diff%C3%A9rentes%20formations%20nantaises,Laurent%20Lachater%20aka%20Grand%20Lolo.

BANANE METALIK : https://www.bananemetalik.com/

SUPERBUS : https://www.superbus.fr/

SHARK : http://france.metal.museum.free.fr/groupes/s/shark.htm

STROLLAD : https://www.strollad.eu/

OUTRAGE : http://outrage.free.fr/

PARABELLUM : https://www.hardcore-punk.net/groupe/75/parabellum

UNCOMMONMENFROMMARS : https://www.metalorgie.com/groupe/Uncommonmenfrommars