ULTRA VOMIT

ULTRA VOMIT 

Grind’n’roll parodique ! Depuis le buzz opéré par le dernier album du plus délirant des groupes de metal français, l’ascension des Nantais est exponentielle sur nos terres. Que nous réservent-ils encore de caustique pour 2019 ?

« Ultra Vomit est à l’origine un groupe français de brutal death/grindcore formé à Nantes en l’an 2000 (les anciens racontent qu’ils se sont rencontrés dans un kebab mais aucun manuscrit ne le prouve) dans le même esprit délirant que Gronibard. Il est formé par Fetus (guitare/chant), Chris (basse) et Stickskiller (batterie). La même année, les démos s’enchaînent (4 en tout : Urine/Shit, Cuntbleed, The Trampolino Session et une éponyme).

Après deux années de répétitions et quelques concerts dans la région, encouragés par leurs voisins, ils enregistrent un premier album de 13 titres intitulé Kebabized at Birth tiré à 500 exemplaires vite écoulés.
Très vite, ils signent avec IVG Prod et Obliteration Records (label japonais) et enregistrent en juillet 2003 (dans le Soul Sol Studio) Monsieur Patate, qui sortira en avril 2004. Les 1000 exemplaires seront vite vendus et le disque réédité en septembre (il sera aussi exporté au Japon le jour de Noël).

Malheureusement, en 2005, les grands esprits se séparent. Chris est renvoyé (car les grands groupes ont tous des changements de line up) et le groupe continue en embauchant des bassistes par-ci par-là, jusqu’à ce qu’ils rencontrent Magali. Elle non plus ne fera pas long feu, la distance qui la sépare du groupe l’oblige à se retirer après quelques mois. Le groupe enchaine les concerts peinards, ils ont embauché un bassiste qui apparemment n’a pas de nom et n’ont rien communiqué en ce qui concerne un futur album. Wait and see.

2008: le groupe est définitivement resurrected from the dead et a mangé la moitié de la scène nantaise! « Jean-Guy » (No Talent Nor Comment, 29/09, Justin(e), Doonut Disturb…), le bassiste sans nom a finalement été baptisé Flockos et est passé guitariste alors que Gru (ex-La ligne, 29/09) s’empare de la basse pour la sortie du nouvel album du – désormais – quatuor: Objectif: Thunes. »